dimanche 17 mars 2013

Trail des Grands Crus 2013 et résultats


Mes réactions à chaud:
  • une course rendue bien difficile à cause de la neige et de la boue
  • de bonnes sensations sans mettre mis dans le rouge
  • je finis 49ème sur plus de 1000 donc satisfait en 2h02. Beaucoup de perte de temps dès le 6ème kilomètre car on s'est retrouvé derrière les derniers du grand parcours
  • les appuis fuyants ont déclenchés un léger TFL (syndrome de l'essui glace) à Osenbach quand on était sur le bitume, mais la douleur à vite disparue
Dans le détail:
Un peu agacé en début de course par 1000 coureurs dont certains sur le devant et partant à 12km/h... mais bon les chemins larges du début permettent de doubler. Objectif, se placer avant le 3eme kilomètre et la première montée qui se fait à 50% en monotrace. Petit problème par contre le passage des 800 concurrent du 49 kilomètre a transformé le chemin en vrai bourbier. Je décide par moment de marcher car la dépense d'énergie pour glisser n'est pas du meilleur rendement...
Kilomètre 5 ça redescend un peu puis on attaque la nouveauté du parcours: environ 7 kilomètres de monotrace à profil principalement montant. Superbe chemin et superbe idée, enfin presque... En effet nous rattrapons déjà les concurrents du grand parcours, et la différence de vitesse est importante. Il faut donc prévenir pour doubler. De plus la boue rend le chemin glissant sans parler des 500 mètres de glace quasi impraticable. Donc on perd un peu de temps mais toujours avec le sourire en remerciant chaque participant qui nous laisse passer et en les encourageant. J'essaie de ne pas me laisser endormir et je remarque qu'il y a de moins en moins de personnes courant à bon rythme. On attaque kilomètre 12 la descente direction Osenbach, le chemin est dangereux pour les chevilles et je décide donc de ne pas faire d'étincelles sur cette partie. On arrive à Osenbach, je ne m'arrête toujours pas au ravittaillement, mon bidon de 0,5L me suffit pour ce genre de distance. On court sur la route et une douleur apparaît du coté du genoux droit. Je connais bien cette douleur, début de syndrome de l'essuie glace, je ralentis un peu et la montée qui suit est plus difficile (je vais y perdre 5 places). Je masse un peu le genou et la douleur disparait, je peux donc finir la course à un bon rythme, sans gagner de place ni en perdre. Cette fin de course n'est pas des plus intéressante avec beaucoup de route et de chemins larges. Je finis au sprint après avoir entendu des pas revenir derrière moi, en me retournant après la ligne d'arrivée je découvre que j'ai manqué de galanterie car j'ai damé le pion à la première féminine ;-).

Donc au final, 23,7 km et 750m de D+ en 2h02min37s. 2 minutes de plus qu'en 2012 sur un parcours plus difficile. 49ème au classement sur environ 1000 concurrents soit 1 place de gagnée malgrès que le plateau était plus relevé que l'année dernière. Coté regret, seulement à 5 minutes du top 20.... sans cette douleur et en essayant de se donner un peu plus celà doit être dans mes cordes...

Les résultats complets ici