lundi 11 juin 2012

Le Mara-trail du Ballon d'Alsace


Après une semaine assez fatigante, me voilà donc au départ du Mara-trail du Ballon d'Alsace. Je sais que ma préparation n'est pas optimale pour cette course mais le but est de faire du long et de voir du paysage. Car je dois le dire cette course est l'une des plus belle de toute la région.
Nous sommes donc 196 au départ du col du Hundsruck. La météo est parfaite avec un ciel dégagé et une petite fraîcheur. Le départ est donné à 8h30. Je pars doucement car on débute directement par une grosse montée de 250m de D+. Je me sens bien et une fois au sommet j'accélère pour rejoindre le col de Rimbach lieu du premier ravitaillement en 49min pour 8km. Je ne m’arrête pas car j'ai pris parti de porter mon ravitaillement. Cela me permet de lâcher mes poursuivants. Comme à l'accoutumé je mène le groupe car j'aime bien voir où je mets les pieds. Coté cardio, il est assez élevé mais rien d'affolant environ 168 bpm moyen. Je me fais plaisir sur des chemins magnifiques et atteint le 2ème ravitaillement au km 16 en 1h43 et encore une fois je ne m'arrête pas. 4km de descente plus tard on attaque la montée au sommet du Ballon. C'est la partie la plus raide nécessitant de marcher. Je connais bien cette partie mais je sens que mes forces commencent à diminuer. Je vais payer ma semaine chargée à partir du 20ème kilomètre. Arrivé au sommet du Ballon d'Alsace on en fait le tour en passant devant la statue de Jeanne d'Arc puis on redescend vers la Gentiane. Juste avant je m'arrête au ravitaillement km 23, je sais que la deuxième partie va être compliqué. Le but est de ne pas perdre trop de place. Les 20 km qui vont suivre se feront à un bon rythme tout en serrant les dents car je sens les crampes arriver. Je profite des paysages magnifiques. Ma fatigue et l'état de mes jambes ne me permet plus d'accélérer mais je reprends certains coureurs à la dérive et d'autres me doublent. 5 kilomètres avant l'arrivée la première féminine me double en courant dans une montée, je ne peux pas suivre... Dernier kilomètre difficile sur le bitume dans Masevaux avant de passer la ligne d'arrivée à la 61ème place en 4h34min57s.
En conclusion, je suis content même si j'ai du puiser dans mes réserves. Je mets 1min de moins que mon précédent record avec un parcours plus difficile ( montée au sommet du Ballon et retour sur des sentiers plus techniques). Merci donc à l'organisation pour cette magnifique course !!
Coté tête de course victoire de Frei Max en 3h14min54s devant Brice Donischal en 3h25min12s et Eich Lionel en 3h26min34s. Le reste des résultats ICI